Sciences et techniques sanitaires et sociales, biologie et physiopathologie, sciences physiques et chimiques… le bac ST2S concerne les élèves qui souhaitent s’insérer dans les secteurs du social et du paramédical.

Bac ST2S

Les sciences sanitaires et sociales ainsi que la biologie et la physiopathologie humaines sont des enseignements importants du bac ST2S.

Pour qui ?

Ce bac s’adresse aux élèves intéressés par les relations humaines et le travail sanitaire et social. Qualités souhaitées : autonomie, esprit d’initiative, sens du contact, aptitude à communiquer et à travailler en équipe.

Au programme

La biologie humaine, la connaissance psychologique des individus et des groupes, l’étude des faits sociaux et des problèmes de santé, les institutions sanitaires et sociales… constituent les enseignements dominants du bac.

La formation comporte aussi des matières générales : français, histoire-géographie, mathématiques, sciences physiques et chimiques, langues vivantes, éducation physique et sportive, etc.

Les sciences et techniques sanitaires et sociales (enseignement primordial dans l’emploi du temps) abordent l’état de santé et le bien-être social d’une population, les politiques sociales et de santé publique, les dispositifs et institutions sanitaires et sociaux, les méthodologies appliquées aux secteurs sanitaire et social.

Autres enseignements importants : la biologie et la physiopathologie humaines qui étudient l’organisation et les grandes fonctions de l’être humain, les maladies, leur prévention et leur traitement.

Série3 spécialités en 1re2 spécialités en terminale
ST2S (sciences et technologies de la santé et du social)Physique, chimie pour la santé
Biologie et physiopathologie humaines
Sciences et techniques sanitaires et sociales
Chimie, biologie et physiopathologie humainesSciences et techniques sanitaires et sociales

Les horaires en 1re et en terminale


Poursuites d’études et insertion

Les BTS et les DUT des domaines du paramédical et du social sont dans la suite logique du bac ST2S. On peut y ajouter les BTS esthétique-cosmétique ou encore hygiène-propreté-environnement.
Les titulaires des BTS et DUT du domaine du social pourront ensuite continuer en licence professionnelle (en 1 an) ou préparer un DE (diplôme d’État).

Le métier de conseiller en économie sociale et familiale nécessite, par exemple, un BTS économie sociale et familiale suivi d’un DE du même nom. Même chose pour l’ éducateur spécialisé qui peut obtenir son DE en 1 an après un DUT carrières sociales, option éducation spécialisée.

À noter : pour les BTS et les DUT du paramédical ( BTS diététique et DUT génie biologique), de solides connaissances en sciences sont demandées.

Il est aussi possible d’intégrer des écoles paramédicales et des écoles du social pour préparer certains DE directement après le bac, mais, les concours d’entrée étant très sélectifs, il est conseillé de suivre une préparation.

Enfin, préparer une licence à l’université (sciences sanitaires et sociales, sciences de la vie, etc.) suppose d’être très à l’aise à l’écrit et d’avoir un bon bagage scientifique. Une année de mise à niveau est souvent conseillée.

Perspectives professionnelles

Les études paramédicales mènent aux métiers d’aide-soignant, infirmier, pédicure-podologue, psychomotricien, audioprothésiste, technicien en analyses biomédicales, manipulateur en électroradiologie médicale, auxiliaire de puériculture, entre autres.

Les études dans le domaine social conduisent aux métiers d’assistant de service social, de conseiller en économie sociale et familiale, d’éducateur spécialisé ou encore d’éducateur de jeunes enfants.

Autres possibilités : les métiers de secrétaire médical ou de gestionnaire de prestations sociales.

Consultez aussi la fiche formation sur le site de l’ONISEP

Informations extraites du site onisep.fr